Visiter Lyon – La ville des lumières

Certaines villes laissent aux visiteurs un souvenir indéfectible. C’est le cas de Lyon. Troisième ville française en nombre d’habitants, elle n’en est pas moins une destination européenne et mondiale à part entière. C’est que cette ville offre tout : des musées captivants, des parcs verdoyants et une qualité de vie qui la classe souvent dans la liste des villes les plus agréables à vivre.

visiter lyon

Au confluent du Rhône et de la Saône, Lyon mêle culture, histoire, gastronomie et art de vivre à la française. Nous vous proposerons, en l’espace d’un weekend, de partir à la découverte de ses rues anciennes, de ses traboules secrètes et de ses bouchons appétissants. Alors suivez-nous, c’est par ici !

1 - La minute historique 

Avant de commencer, quelques mots sur l’Histoire de la ville. Elle fut fondée au 1er siècle avant Jésus-Christ sous le nom de Lugdunum et devint capitale de la Gaule romaine jusqu’à l’effondrement de l’Empire Romain. Son rayonnement ne date donc pas d’hier.

Après quelques siècles maussades, Lyon connut un développement considérable à la Renaissance grâce à ses échanges commerciaux intenses, pour de nouveau, pâtir de la Révolution Française qui laisse la ville dans un état désastreux.

Napoléon décide alors de la redresser en soutenant l’activité de la soie. De nouvelles industries voient le jour au cours du 19ème siècle comme l’automobile, la chimie ou le textile. Cet essor se poursuivra jusqu’à aujourd’hui, faisant de Lyon une grande métropole française et un carrefour économique européen indéniable.

2 - Commençons notre visite : le Vieux Lyon

Maintenant que vous en savez un peu plus sur l’histoire de Lyon, il est temps de commencer notre visite. Commençons par l’âme ancestrale de la ville : le Vieux Lyon.

Classé au Patrimoine Mondiale de l’UNESCO, ce quartier est un beau mélange de ruelles pavées datant du Moyen Age et de la Renaissance, de places pittoresques pleines de charme, de bâtiments anciens et de restaurants d’où émanent des odeurs alléchantes.

N’hésitez pas à flâner et à vous perdre dans ces rues, la visite n’en sera que plus agréable. L’atmosphère nous transporte et il est facile d’imaginer la vie des habitants quelques décennies plus tôt, quand ils se rassemblaient aux cafés à la sortie des usines, ou aux marchés à choisir les meilleurs produits locaux.  Il est indispensable de s’arrêter à la Cathédrale Saint-Jean, édifice gothique mis en valeur chaque année lors de la Fête des Lumières. N’oubliez pas non plus le musée Gadagne qui se trouve dans une magnifique bâtisse de la Renaissance. Ce musée est consacré à l’Histoire de la ville, et une partie est dédiée aux marionnettes, dont le fameux Guignol qui est originaire de Lyon ! Pour les passionnés de cinéma, rendez-vous au musée Miniature et Cinéma où vous découvrirez de nombreuses scènes miniaturisées et où vous en apprendrez plus sur les techniques de trucages utilisées dans de nombreux films.

3 - Les Traboules 

Qui dit Vieux Lyon dit forcément Traboules. Les Traboules sont des passages, souvent cachés, qui permettent de se rendre d’une rue à l’autre à travers les immeubles. Ce mot vient du latin ‘’trans ambulare’’ qui signifie ‘’passer à travers’’. Ces passages offrent aux visiteurs de surprenantes rencontres architecturales. S’il existe plus de 500 traboules, certaines sont fermées au public. Mais lors de votre visite du Vieux Lyon, n’hésitez pas à en traverser certaines. Des visites guidées sont organisées par des passionnés d’histoire. Ils vous en diront davantage sur les plus fameuses traboules de la ville, mais aussi les plus secrètes et originales. Pour les plus belles, allez à la traboule du 8 de la rue Juiverie après être passé devant l’Hôtel Paterin, poursuivez avec celle de l’Hôtel du Gouvernement et enfin, terminez par celle de la Tour Rose située Rue Saint Bœuf.  Cette dernière est particulièrement grandiose car la couleur saumonée des murs alliée à l’originalité de l’architecture de la Tour Rose émerveillera sans aucun doute vos pupilles.

4 - Les bouchons lyonnais 

Après le plaisir des pupilles, passons au plaisir des papilles. Lyon est, au goût de beaucoup, la capitale française de la gastronomie.

Ses nombreux restaurants étoilés et ses chefs mondialement connus leur donnent évidemment raison. L’avantage est qu’il y en a pour toutes les bourses. Celles et ceux qui ne peuvent pas se permettre de goûter aux mets d’un Paul Bocuse ou d’un Mathieu Viannay à la Mère Brazier peuvent se régaler dans les dizaines de bouchons situés dans le Vieux Lyon.

Citons par exemple les Fines Gueules, le Tire-Bouchon ou encore Chez la Mère Louise. Ces bouchons proposent souvent, à des prix raisonnables, des menus permettant de découvrir les spécialités locales comme le saucisson brioché, les quenelles de brochet, ou encore la cervelle des canuts. La salade lyonnaise sera une option plus légère comparée à la générosité caloriques des autres plats. Quoique…

Arrosez votre repas de vins locaux, comme le Beaujolais issu de la région viticole au nord de Lyon. Le célèbre Alphonse Daudet eut ces mots à propos de ce vin : ‘’Lyon est une ville arrosée par trois grands fleuves : le Rhône, la Saône et le beaujolais, qui n’est jamais limoneux ni à sec’’. C’est dire si la réputation de ce vin n’est plus à faire. En dessert, on choisira une tartelette aux pralines roses chatoyantes.

5 - La Basilique de Fourvière 

La Basilique de Fourvière 

Une fois notre estomac rempli, on se dirigera vers LE monument le plus spectaculaire de la ville : la Basilique de Fourvière. Il est possible de faire une courte halte pour admirer le théâtre Gallo-Romain.

Ce lieu au charme fou accueille encore chaque année le Festival des Nuits de Fourvière. Depuis le théâtre, marchez une dizaine de minutes jusqu’à la fameuse Basilique. Cela grimpe un peu, mais rien de tel pour éliminer les quelques kilos pris lors de votre repas.

Pour les moins courageux, un funiculaire vous y emmènera depuis la place Fourvière.

Une fois arrivé, vous ne pouvez qu’être subjugué par la beauté de cet édifice vieux de plus d’un siècle. Au 17ème siècle, la colline de Fourvière servait de chemin de procession pour demander à la Vierge d’endiguer les épidémies de peste.

Un peu plus tard, la construction de la Basilique actuelle débuta et le style néo-byzantin fut choisi pour la décoration intérieure. C’est donc sous de grandioses arches agrémentées de dorures et peintures harmonieuses que vous visiterez cette église. Ne manquez pas d’admirer les nombreux vitraux, les sculptures représentants les saints lyonnais et les trois nefs toutes plus jolies les unes que les autres.

Après avoir exploré la Basilique, rendez-vous sur l’esplanade qui offre un panorama à couper le souffle sur toute la ville de Lyon. On y verra les nombreux ponts traversant le Rhône, les toits ocre qui rougissent si le soleil est de la partie, et au loin, les Alpes, qui se dévoilent à travers une fine couche de brume. Redescendez par le jardin du Rosaire pour un moment romantique ou tout simplement pour continuer votre visite.

6 - Visiter Lyon de nuit

Si la ville offre à ses visiteurs des journées remplies, la vie nocturne de Lyon se doit d’être expérimentée au moins une fois dans sa vie. Car les Lyonnais aiment la fête et la fête les aime particulièrement.

On trouvera une quantité impressionnante de restaurants, de bars et de boîtes de nuit qui vous feront danser jusqu’au petit matin. Et comment parler de fête sans parler des Lyonnais. Il est bien sûr inutile de généraliser, mais les Lyonnais sont pour la plupart ouverts, multiculturels et curieux de nouvelles rencontres. Si vous rencontrerez des Lyonnais de souche, vous tomberez également sur un grand nombre de Lyonnais d’adoption.

La ville attire en effet des travailleurs et des étudiants de toute la France mais aussi du reste du monde. On y entend facilement des langues autres que le français et la ville se veut résolument multiculturelle. Alors n’ayez aucune crainte, laissez les Lyonnais vous entrainer pour une nuit mémorable. Parmi les bars les plus courus, on peut citer l’Antiquaire pour ses nombreux cocktails, le fantôme de l’Opéra et son ambiance cosy ou encore le Ballon pour ses dégustations de vins.

salle de spectacle

Vous trouverez également un grand nombre de salles de spectacles dont les plus connues :

7 - Dormir à Lyon

Comme toute grande métropole, Lyon propose un grand choix d’options d’hébergement. Des auberges de jeunesse les plus simplistes aux grands palaces cinq étoiles, toutes les bourses y trouveront leur compte. Bien sûr, penser à réserver vos chambres à l’avance, car même si les hôtels sont nombreux, les touristes le sont aussi, surtout en été. La ville en attire quand même près de 3 millions en moyenne chaque année !

Récemment, Airbnb a permis l’essor de nouveaux types d’hébergement. Il est maintenant possible de louer des chambres chez l’habitant, de s’offrir des logements entiers ou encore, plus insolite, de dormir sur des bateaux et des péniches. Pour résumer, trouver un lit douillet à Lyon ne posera normalement aucun problème.

8 - Se déplacer dans la ville

Avec plus de 1,5 millions d’habitants, on ne vous cache pas que Lyon est une grande ville. Une très grande ville. Ainsi, s’il est possible de visiter les lieux principaux à pieds, moyennant quelques efforts et beaucoup de temps, il est aussi envisageable d’utiliser le métro. Il existe 4 lignes, les lignes A, B, C et D, qui desservent tous les recoins de la métropole. Les transports sont généralement à l’heure et de bonne qualité.

A cause de la géographie vallonnée de Lyon, les urbanistes de la ville ont eu la bonne idée de mettre en service des funiculaires, ces petits trains qui vous emmènent pour quelques euros au sommet de lieux importants comme Fourvière et Croix-Rousse. Ils sont rouges liserés de blanc et permettent une traversée originale de certains quartiers. N’hésitez pas à en faire l’expérience !

Pour les touristes qui viennent de loin, trois grandes gares vous en garantiront un accès facile : la gare de Lyon Part-Dieu, la gare de Lyon-Perrache et la gare de Vaise. Encore une fois, la qualité est au rendez-vous et les trains sont souvent à l’heure. Si vous préférez l’avion, vous trouverez l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry à 25 kilomètres à l’ouest de Lyon, accessible via le Rhône Express. Ainsi, que l’on y vienne en train ou en avion, que l’on s’y promène en métro ou en funiculaire, Lyon offre un panel complet d’options de transport.

9 - De la Place Bellecour à la Croix-Rousse

place Bellecour

Après ces quelques informations pratiques, il est temps de reprendre notre visite. Le deuxième jour vous fera découvrir une facette différente et ô combien étonnante de Lyon. Commencez par la Place Bellecour. La quatrième plus grande place de France constitue le point zéro de la ville. Les Lyonnais aiment cette place et elle constitue un point de rassemblement pour les groupes d’amis ou de touristes. Prenez votre temps pour admirer les statues de Louis XIV et de Saint Exupéry face à son Petit Prince. Si vous décidez de voir cette place à la tombée de la nuit, vous y verrez les façades des bâtiments s’illuminer et le bronze des statues rutiler. Depuis quelques années, une grande roue a été installée sur cette place. Grâce à elle, prenez de la hauteur et soyez ébloui par les vues aériennes de la ville.

Après avoir goûté à l’ambiance de la place Bellecour, prenez le métro A jusqu’à l’Hôtel de Ville Louis Pradel, puis changez pour la ligne C jusqu’à Croix-Rousse. C’est le quartier bohème de Lyon. Vous y trouverez des galeries d’art, des petites librairies où il fait bon chiner, de nombreux restaurants et des salles de spectacles intimistes. Préparez-vous à un peu d’exercice car la Montée de la Grande-Côte n’est pas de tout repos. Vous y découvrirez des maisons datant des 16ème et 17ème siècles. Cette pente raide mais si emblématique débouche sur l’Esplanade de la Grande-Côte, qui a été récemment restaurée et offre un panorama intéressant sur Lyon et les montagnes alpines au loin.

Depuis l’Esplanade, redescendez vers la Cour des Voraces. Cet ensemble de bâtiments constitue un témoignage historique important des luttes que menèrent les Canuts (travailleurs de la soie) pour obtenir de meilleures conditions de vie et de travail. On restera pensif et plein de recueillement face à l’imposant escalier de 6 étages, symbole d’une époque qui a bien changée.

Ainsi le quartier de la Croix-Rousse a une valeur historique forte et reflète des pans d’Histoire de Lyon qui ne doivent pas tomber dans l’oubli. Le quartier a su se moderniser pour devenir un haut lieu de l’esprit bohème et artistique de Lyon.

10 - Le Parc de la Tête d’Or

parc de la tête d'or

Depuis le quartier de la Croix-Rousse, traversez le Rhône et marchez vers le poumon vert de la ville : le parc de la Tête d’Or. Les amateurs de nature seront servis.

Ce parc est très apprécié des Lyonnais car il représente une escapade champêtre au milieu du tumulte de la métropole. On y accède par une magnifique grille, la porte des Enfants du Rhône, dont les dorures resplendissent à la lumière du soleil.

L’entrée est gratuite et on peut facilement y passer quelques heures.

Une fois dans le parc, un grand nombre d’activités est offert. Vous pouvez choisir d’explorer le lac de 16 hectares sur des barques ou des pédalos. Des tours à poneys ou en calèches permettront au plus petits de se soulager les pieds. Le fameux petit train vert et blanc, plus communément appelé ‘’le Lézard’’, vous emmènera sur les sentiers du parc sans trop d’efforts. Car il y en a des choses à voir ! Bien sûr, les arbres centenaires et les fleurs multicolores sont partout. Les roses sont célébrées chaque année lors du concours des roses nouvelles dans la Roseraie du parc. Le jardin botanique et ses serres géantes mettent en valeur des plantes venues des quatre coins du monde.

Pour finir, le parc zoologique rassemble plus de 400 animaux (des tortues, des daims, des flamants roses,…). Depuis 2006, le parc zoologique s’est doté d’une plaine africaine où cohabitent zèbres, girafes et autres lions (en cage bien sûr !). Ainsi, le parc de la Tête d’Or représente une visite incontournable lors de votre séjour à Lyon où vous pourrez réaliser un pique-nique si le temps vous le permet.

11 - Le Musée Confluence

musée des confluences

Nous finirons ces deux jours à Lyon par la visite du musée des Confluences. Changement donc de direction grâce au métro B et à un court trajet en Tram. Comme son nom l’indique, ce musée se situe au confluent du Rhône et de la Saône. Son architecture est des plus originales et des plus futuristes. Ses façades, alliant métal et verre, se reflètent parfaitement dans le fleuve par beau temps.

Le musée est dédié aux sciences, aux techniques et à l’Histoire des Hommes. On en apprendra beaucoup sur l’origine de nos sociétés et sur leur évolution jusqu’à nos jours. On y trouvera des squelettes de Mammouth de Choulans, des restes de dodos, un accélérateur de particules ou encore, des météorites venues de l’espace.

Des collections et expositions se succèdent au cours des mois, donc il convient de se renseigner sur ce que vous serez amenés à voir. C’est donc une visite culturelle, intellectuelle et scientifique qu’offre ce musée à la pointe de la modernité.

12 - La Fête des Lumières

Les chanceux qui se rendront à Lyon début décembre seront sur place pour l’une des célébrations les plus prisées et les plus jolies de France : la Fête des Lumières.

A l’origine, à partir de 1852, les Lyonnais mettaient des lumières sur leurs fenêtres pour célébrer la Vierge Marie et le fait qu’elle ait sauvé la ville de la Peste. Depuis, tous les ans, Lyon se transforme pendant 4 nuits en un extraordinaire spectacle qui attire des millions de touristes du monde entier.

Les lieux et bâtiments emblématiques sont illuminés de milles couleurs grâce à des moyens techniques de plus en plus perfectionnés. Les façades, statues et fontaines scintillent et passent du vert au jaune, puis du violet au rouge. Des tableaux impressionnistes ou des scènes réalistes sont projetés sur les bâtiments au son d’une musique poétique. Les passants en prennent plein les yeux tout au long du parcours pensé et mis en valeur par les organisateurs. Si cette Fête des Lumières plaît autant, c’est que les habitants de Lyon, comme les visiteurs, redécouvrent la ville sous un angle nouveau, mêlant féerie, poésie, grandeur et majesté.

C’est ainsi que s’achève notre visite de la belle ville de Lyon. Pour certains, elle restera comme une ville historique avec ses ruelles pittoresques et ses bâtiments anciens. Pour d’autres, c’est une ville tournée vers le futur, cherchant sans cesse à être à la pointe de la technologie et de l’innovation. Mais finalement, c’est ce mélange savamment équilibré entre modernité et Histoire qui fait de Lyon une ville parfaite, pleine d’avenir mais au passé flamboyant. Après votre visite, les mots d’Albert Thibaudet prendront alors tous leur sens : ‘’Si Paris est la capitale de la France, Lyon est la capitale de la Province.’’

  • 7 et 8 déc. 2019 de 14 h 30 à 16 h
  • Musée des Beaux-Arts - Lyon
  • De 6 à 8,00 €
Visite guidée
On se dépêche de vous trouver d'autres événements...
Pfiou, vous êtes arrivés au bout de votre recherche.