Visiter Toulouse – La ville rose

Ô mon paîs, ô Toulouse, ôhooo Toulouse. Et c'est vrai que ce pays-là il fait rêver. Il en fait rêver plus d'un même. Alors le temps de week-end nous vous plongeons dans la fabuleuse ville rose, la ville qui sent bon le sud, la ville à Nougaro aussi.

Une ville faite d'histoire, une ville aussi faite de briques, de belles pierres taillées, et l'industrie, et sa place du Capitole. Et ses bonbons à la violette.

En route alors dans les méandres du Tout-Toulouse, de son métro pas tout à fait comme les autres, de ses petits recoins seulement connus des passionnés, des adeptes de la ville. Une belle petite escapade le temps d'un été indien spécialement pour vous. Spécialement pour cette fin saison.

1) La Minute historique avant de visiter Toulouse

visiter une ville historique

Toulouse ou des siècles en arrière Tolosa. Une ville qui a grandi à travers les époques, des premières occupations humaines au Paléolithique, à la fameuse ville romaine implantée le long de la non moins célèbre Garonne. Une pépinière de vie, une agglomération antique créée plusieurs siècles avant notre ère.

Une pure ville gallo-romaine qui au fil du temps, au fil des populations va se transformer en une ville épiscopale profondément ancrée dans ses traditions, avec son église, ses religieux. Ses forts.

Capitale du royaume wisigoth à partir de 418 puis capitale mérovingienne plus tard, les époques s'y succèdent et les souverains aussi. Les confessions ensuite, et vers le XIIIe siècle un christianisme puissant s'y impose. Et puis les cathares, et puis les capitouls, et puis l'Ancien Régime, Toulouse grandie, Toulouse s'impose, Toulouse murie aussi. Des industries, le pastel, des projets d'urbanisme. Résolument une ville particulière à travers l'histoire. Une ville qui a su, tout en gardant son identité, s'adapter à chacune des époques qu'elle a traversées. Et place maintenant à une autre grande époque : celle de ma visite, celle de la ville rose.

2) Visiter Toulouse à pied

Si le métro y est présent – 2 lignes – rien n'est mieux que de flâner dans Toulouse à pied. D'y profiter de son air, de son parfum si particulier. Et c'est là le charme de Toulouse : une ville-village, une ambiance pittoresque pour plus d'un million d'habitants pourtant. Qu'il est bon cet air-là.

Et quoi de mieux que de débuter votre visite en partant du cœur, de l'âme même de Toulouse, sa fameuse place du Capitole, emblématique, tellement unique, et que dire de sa croix occitane prête à vous bondir dessus. Face au Capitole, Hôtel de ville et théâtre en même temps, on aimera y flâner la nuit, profitant des chaudes et lumineuses nuits toulousaines.

visiter capitole toulouse

Mais c'est ensuite un peu plus loin qu'il faudra aller et toujours à pied cette fois-ci : la basilique Saint-Sernin, à quelques encablures, abritant les vestiges de saint Saturnin, premier évêque martyrisé en 250. Des briques roses, rouges, orangées, pour une magnifique vision de l'architecture romane classée au Patrimoine mondial en 1998. Mais après il faudra déjà s'en aller, emprunter l'avenue, suivre quelques rues, et atterrir non loin de la Garonne, non loin du Capitole, au couvent des Jacobins.

Un couvent tout à fait unique, rappelant Sainte-Cécile à Albi, des briques rouges, des briques roses toujours, un chef-d'œuvre d'architecture gothique qui n'est visible qu'ici. Dans la ville rose et en le voyant on comprend pourquoi ce renom.

Continuant le parcours, on passe par le port de la Daurade, toujours cette ambiance rustique, toujours ce soleil ce farniente typique de Toulouse. Par la suite, on ne saurait que vous le conseiller longer ce petit mur de briques roses et contempler au loin le pont-neuf et la Garonne paisible. Endormie presque.

On continuera à marcher longeant encore la Garonne, se plaisant à entendre l'accent du sud, remontant lentement la rue de Metz pour passer devant l'hôtel d'Assézat, peut-être faire un tour dans son musée, se délecter aussi de son architecture renaissance. Car c'est un fait, Toulouse a su passer les époques, a su s'y faire, s'y adapter même. Toujours dans une pierre rouge, dans le rose qui est le sien. Qui lui donne ses si particuliers accents florentins, ses accents finalement uniques.

On se plaira alors à remonter les rues, peut-être aussi s'y laisser aller, découvrir l'architecture, découvrir quelques endroits pavés, quelques galeries d'art aussi. Et si vous ne vous êtes toujours pas lassé, alors peut-être irez-vous jusqu'à la cathédrale Saint-Étienne de Toulouse, cathédrale si particulière, à l'architecture si éclectique. Un monument nous laisse rêver tant tout y parfait. Tant tout y est différent.

toulouse cathedrale saint etienne

En bref une belle balade, une belle sortie pour les rêveurs, ceux à la recherche d'inspiration, loin du tumulte, car c'est aussi ça Toulouse : du calme. Un air tiède, un air de détente, ou le temps s'y écoule presque avec candeur.

3) Visiter Toulouse en métro

Ahaa le métro toulousain. Tisséo ce métro si unique. Ultra moderne d'abord, ce qui frappe le plus quand on l'emprunte reste les noms de stations. Prononcés et en français, et en occitan avec eux on plonge directement dans le sud. Dans le savoir-vivre, dans le bel été.

Mais c'est aussi le nom de ces stations peu communes : La Vache, Trois Cocus sur la ligne B, Patte-d'Oie, Bellefontaine sur la ligne A. Que des noms à l'accent du sud, à l'accent frais, très frais même. Et si visiter une ville à métro peut sembler, parfois, un peu désuet, visiter Toulouse à métro à cet avantage unique : prendre le pouls de la ville. À la fois cosmopolite, à la fois très ancré dans l'Occitanie on y ressent ici toute l'âme de la ville. Bien évidemment il faudra un parcours digne de ce nom pour en profiter.

plan metro toulouse

D'abord il faudra commencer par Jean-Jaurès, croisement stratégique de la ligne A et la ligne B, on y aura le loisir d'être à la fois tout près du Capitole, et tout près aussi, à quelques mètres de la fameuse place Wilson. Place ou trône la magnifique fontaine, un microparc ombragé où des joueurs d'échecs se retrouvent ainsi qu'une foule de boutiques. Un vrai bel endroit pour faire son shopping haut de gamme.
On se dirigera ensuite dans vers le Capitole à une station de là pour profiter de la place, pourquoi pas faire un tour dans la rue Saint-Rome, rue mystique et piétonne du secteur sauvegardé de Toulouse. Une rue là aussi gorgée de boutique, où on prendra plaisir à flâner sur les pavés ancestraux comme découvrir de nouvelles tendances et vestimentaires et sociales.

On replongera dans les entrailles de la Terre au bout de la même rue à la station Esquirol pour repartir en arrière et rallier à nouveau Jean-Jaurès. Profiter encore du métro, les bras chargés et se diriger à présent sur la ligne B. On y rejoindra la station Jeanne-d'Arc, Joana d'Arc en occitan et à pied, à quelques pas, on retrouvera la basilique Saint-Sernin. Et de là si l’envie vous en dit vous pourrez ou revenir sur vos pas et empruntez l'avenue Alsace-Lorraine, l'immense avenue, ou alors profiter des quelques rues, des quelques passages perdus entre Compans et le centre pour rejoindre le Capitole.

Un petit tour de métro assez stratégique, au cœur des stations les plus fréquentées, les plus propices aussi à la découverte d'un Toulouse à la fois village, à la fois métropole. Une superbe escapade où il ne faudra pas avoir peur de revenir sur vos pas, et à pied et en métro, car si Toulouse propose un éclectisme assez unique, elle a ce don quasi unique du tout au tout, de changer de forme. De paysage même. Et la brique rose si belle et typique a vite fait d'être remplacée par le béton moins nuancé et plus froid d'une métropole plus classique.

4) Visiter Toulouse de nuit

À Toulouse comme nulle part ailleurs flotte un air particulier, un air de fête, un air anisé aussi. Et si pour les néophytes Chez tonton, Le saint des Seins, la place Saint-Pierre en bref ne leur dira rien, pour les amateurs elle est un lieu de pèlerinage, presque un lieu sacré. Et c'est peu de le dire. Lieu par excellence de fête, de soirées mémorables. Ces bars, ces pubs, constituent un des rendez-vous les plus prisés de la ville rose pour qui désire passer une soirée mémorable.

visiter toulouse de nuit

Ici on y vit plus que ce qu'on y boit. Dans une ambiance unique, chaleureuse, toujours très typée sud-ouest, visiter Toulouse et y sortir passe obligatoirement par la place Saint-Pierre et ses fameux bars. Des bars mythiques, mystiques même, à la limite aussi de l'indécence tant fête rime avec absolu.

Mais Toulouse est aussi un lieu de raffinement, un lieu où gastronomie rime avec excellence. On y retrouvera donc des restaurants uniques, des lieux à la qualité époustouflante à commencer par le Restaurant Michel Sarran, 21 Boulevard Armand duport, 2 étoiles au Michelin. Ici vous trouverez à la baguette le fameux juré de Top Chef qui y exerce une cuisine de terroir, de finesse, une cuisine d'exception aussi.

Et pour rester toujours dans la cuisine d'exception mais cette fois-ci à taille humaine, on y retrouvera un autre – ancien – juré de top-chef, Christian Constant avec Le Bibent, où là aussi cuisine rimera avec raffinement, technique et sud-ouest.

Pour le reste on ne saura que vous conseiller de flâner autour du Capitole et d'y chercher la perle rare, car c'est un fait il y en a pour tous les goûts : du restaurant gastronomique, au grec, en passant par la cuisine de terroir, Toulouse et son centre regorge d'offres, de lieux de restauration adaptés à tous. Et c'est là la différence principale avec les autres grandes métropoles : ville principalement étudiante, Toulouse a dû s'adapter à cette population jeune, forcément très éclectique et au budget plus serré qu'une population typée "parisienne".

En résumé, le meilleur moyen de trouver un coin sympa où diner à Toulouse reste encore de se laisser porter par la ville. D'y aller aussi, au flair, au feeling. Une ville où vous devrez vous laisser guider par vos ressentis tout du long de votre visite. Quelques adresses :

Bars :

  • Le Bruegel. 
  • Le Volcan
  • Le Taquin

Restaurants :

  • Le grain d'amour 
  • Rajasthan Villa
  • La Compagnie Française

Les meilleures salles de spectacles :

5) Où dormir à Toulouse

Si Toulouse offre beaucoup d'avantages, de fleurs même, elle possède un joli petit défaut : les places y sont chères. Surtout les mois de cours, de septembre à mai, où vous aurez quelques difficultés à trouver quelque chose. Bref, l'inconvénient principal de la ville rose.

Néanmoins Toulouse, surtout en été, reste une des villes les plus simples d'accès tant au niveau d'un séjour que de l'hébergement. Une ville tranquille, presque trop calme même. De nombreux logements sont à votre disposition, tant dans le centre et autour du Capitole avec des hôtels de standing que dans les rues adjacentes, notamment.

Vous y trouverez aussi quelques belles chambres d'hôtes assez uniques en métropole. Sans compter les nombreux Airbnb qui s'y trouvent, notamment l'été, où trouver un logement sera plus que facile, si toutefois vous n'y restez que quelques jours.

En résumé de nombreuses possibilités s'offrent à vous, en particulier les mois de juin, juillet et août, et passé septembre il faudra un peu plus batailler pour trouver une place adéquate et surtout adaptée à votre séjour. Mais rien d'insurmontable tant les hôtels dans le centre de la ville – et sur le pourtour – sont nombreux.

6) La Cité de l'espace

Qui n'a jamais entendu parler de Toulouse et d'Airbus, de Toulouse et ses infrastructures tout à fait avant-gardistes et particulières dans le développement aéronautique ? Et qui n'a jamais entendu parler de la fameuse Cité de l'espace ?

cité de l'espace à toulouse

Consacrée à la conquête spatiale, la Cité de l'espace à quelques kilomètres du centre de Toulouse vous offrira un bond hors de l'atmosphère pour vous retrouver au-dessus de la ville, de planète bleue même. Réalisée à l'initiative de la mairie de Toulouse et forte de centaines de milliers de visiteurs par an, vous aurez le loisir d'y voir des répliques à l'échelle de Ariane 5, la Station Mir, ou encore le module lunaire Apollo.

Véritable fief de la recherche spatiale vous serez plongé dans un lieu absolument différent de ce à quoi vous êtes habitué. Notamment à travers des expositions, des activités changeant très régulièrement, vous pourrez littéralement vous immerger dans un environnement scientifique, quasi irréel et vu nulle part ailleurs.

Une sortie ludique, enrichissante qui ravira petits et grands, passionnés d'étoiles ou simplement curieux obnubilés de savoir et de culture.

7) Le Jardin japonais de Toulouse

jardin japonais de toulouse

C'est une petite pépite que nous avons pris soin de garder sous le coude. Son nom ne vous dit peut-être rien, vous n'en avez peut-être même jamais entendu parler, mais pourtant. Se cache au cœur de Toulouse, un lieu atypique, unique même.

Parc classé jardin remarquable de France, se situant à quelques encablures de la station Compans-Caffarelli, le Jardin japonais constitue un petit havre de paix de plus de 7000m2. Plutôt très rare dans le sud il constitue un lieu remarquable au cœur de la ville rose. Un lieu que vous pourrez facilement intégrer à votre visite aussi bien à pied qu'en métro de la ville.

Vous aurez l'occasion de constater à quel point, Toulouse a ce don assez unique de perdre, de dépayser quiconque tenterait de l'apprivoiser trop tôt. Une magnifique balade dans une contrée japonaise, pourtant bien dans le sud-ouest, dans la capitale de l'Occitanie. Bref, un incontournable à ne manquer sous aucun prétexte tant le contraste vous sera saisissant.

8) Aéroport, gares, métros, et stations de tram à Toulouse

S'il est une chose bonne à savoir c'est bien cela : Toulouse est une ville plus que bien desservie. Possédant des aéroports, des gares, des métros et même des stations de tramways toutes nouvelles, vous n'aurez aucun problème à y venir comme à vous y déplacer.

Avec deux lignes de métro couvrant de long en large la ville, vous ne serez jamais à moins de 5 minutes d'un arrêt. Et quand on sait que la ville n'est somme toute, pas la plus étendue de toutes. Vous arriverez souvent très vite sur les lieux où vous désirez vous rendre.

Outre ces stations de métro, vous trouverez depuis 2015 deux lignes de tramway reliant Toulouse à Beauzelle d'un côté et Toulouse centre à l'aéroport de Toulouse Blagnac. L'aéroport parlons-en.

aeroport toulouse

Véritable géant dans le domaine puisque cinquième aéroport français, il ne se situe qu'à quelques minutes de Toulouse en Tramway comme en voiture. Au cœur quasiment de la zone urbaine. Et si Toulouse est bien desservie c'est encore sans énumérer ses gares.

De Toulouse-Matabiau, principale gare de la ville rose avec près de 14 voies à la plus prolixe gare de Saint-Agne, 2 voies, on comprendra aisément pourquoi à Toulouse il est presque impossible d'arriver en retard n'importe où que ce soit tant les transports y sont accessibles et nombreux.

9) Toulouse une ville où il fait bon vivre

La voilà qui touche à sa fin, notre visite de Toulouse. Vous avez pu y voir les nombreuses attractions, les nombreux cœurs névralgiques. Mais surtout et nous l’espérons, vous avez pu y apprendre, y comprendre plutôt l'atmosphère qu'il y règne.

toulouse

Une ville tiède, une ville calme, où le farniente et la flânerie ont une place à part. Bien sûr on y trouvera toues les commodités d'une ville mondaine mais encore aussi à une échelle humaine, dans une ambiance qui a tout de différent, les facéties de la vie de tous les jours.

De part son côté étudiant, ses nombreux lieux de sortie où la place Saint-Pierre s'offre en reine de la nuit, et de part son côté très réservé, très pudique même, avec ses nombreux hôtels et restaurants de standing entourant le Capitole. Une ville qui offre au visiteur la bonne impression de dépaysement qu'il souhaite tout en lui prodiguant un certain confort, une certaine empathie même lors de son séjour.

Pas dénudée de cosmopolitisme et d'industries, Toulouse possède cette qualité intrinsèque de toujours s'adapter et à l'époque et à qui la voit, pour le plus grand bonheur des locaux, des gens de passages aussi. Une métropole qui a tout d'un village, par ses quartiers, ses coins pittoresques, mais tout aussi d'une superstructure en plein mouvement, tant la jeunesse, tant le sport ou l'aéronautique y sont présents.

Et c'est alors qu'on se rappelle aux paroles de Nougaro, de l'enfant du pays, bercé le long de la Garonne et du canal du midi. Un air de vacances, un air de détente, quelques jours à ne pas louper au cœur de la ville rose, le temps d'une virée, d'une escapade, dans une ville résolument humaine, une ville résolument proche des gens.

On se dépêche de vous trouver d'autres événements...
Pfiou, vous êtes arrivés au bout de votre recherche.